SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 17.03.2020

Recommandations de la Conférence des évêques suisses du 17.3.2020


SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 13.03.2020


SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 05.03.2020


@ SBK 2020

SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | Comunicato stampa | 05.03.2020

Ouvrir des corridors humanitaires

La 327e assemblée ordinaire de la Conférence des évêques suisses (CES) s’est déroulée du 2 au 4 mars 2020 au « Cénacle » à Genève.

  

Ouvrir des corridors humanitaires

Les évêques et abbés territoriaux de Suisse observent avec une profonde inquiétude la situation des réfugiés aux frontières sud de l’Europe. Les récents développements enveniment de manière sensible et durable la situation des réfugiés à la frontière grecque. La CES a pris acte avec satisfaction de la volonté de la Suisse d’apporter un soutien plus fort à la Grèce  pour surmonter la crise des réfugiés. Mario Gattiker, secrétaire d’Etat aux migrations, avait signalé au début février, à l’occasion de sa visite à Athènes, que la Suisse était prête à accueillir un certain nombre de mineurs non-accompagnés, pour autant qu’ils aient des liens familiaux en Suisse. Quelques jours auparavant, Karin Keller-Sutter, Chef du Département fédéral de justice et police, avait insisté auprès de la Commission européenne pour que celle-ci prépare un plan d’action pour la Grèce afin de répondre à cette situation humanitaire difficile.

La CES remercie toutes les oeuvres d’entraide de leur engagement, que ce soit sur place ou en Suisse. Elle salue l’ouverture de corridors humanitaires et apporte volontiers son aide aux œuvres d’entraide pour ce faire.

La CES s’engage par un soutien financier dans un projet de l‘Eglise catholique arménienne en Grèce. Celui-ci a pour but d’aider et d’accompagner sur place des adolescents et jeunes adultes fragiles entre 18 et 30 ans, en leur procurant logement, nourriture et vêtements. Le projet, qui est en cours depuis trois ans déjà, pourra ainsi se poursuivre durant une année supplémentaire.

 

En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise

Lors de sa dernière assemblée ordinaire, la CES avait décidé que le processus devait débuter à l’échelon local, diocésain et des régions linguistiques. Les membres de la CES ont discuté des premières expériences faites et décidé de poursuivre dans cette voie.

La CES veut, dans une seconde phase, accompagner à l’échelon national les enjeux globaux du renouveau de l’Eglise. Elle recherchera pour ce faire la discussion avec différents groupes et fidèles. Les membres de la CES ont également discuté, dans ce contexte, de l’exhortation apostolique post-synodale Querida Amazonia. Les quatre rêves que le pape exprime dans le document inspirent aussi l’Eglise en Suisse et peuvent constituer, avec les adaptations requises par le contexte local, une bonne base de départ pour les discussions futures.

 

Reconstruction de la caserne de la Garde suisse pontificale

« Le projet est certes complexe, mais nous avançons bien », c’est ainsi que Jean-Pierre Roth, président de la Fondation pour la Rénovation de la Caserne de la Garde Suisse Pontificale au Vatican, a résumé l’état actuel du projet de la reconstruction prévue de la caserne. Une étude de faisabilité avait montré que seule une destruction de la caserne existante et une reconstruction sur le même périmètre pouvait répondre aux exigences posées.

Les autorisations de construire nécessaires de la part de la ville de Rome, du Vatican ainsi que de l’UNESCO devraient être accordées d’ici fin 2020. Ensuite, deux ans sont prévus pour la planification détaillée et le déménagement de la Garde suisse dans des locaux provisoires. La destruction et la reconstruction de la caserne sont, dans l’état actuel de la planification, prévues pour les années 2023-2026. Il pourrait donc être possible de combiner en 2027 le mémorial des 500 ans du sac de Rome et l’inauguration de la nouvelle caserne.

L’un des nombreux défis architecturaux de la nouvelle construction sera de dégager le passage historique de la Via Francigena qui, à l’origine, traversait la caserne avant d’être muré. La nouvelle construction doit aussi améliorer la vue sur le Passetto qui relie le Vatican au Château Saint-Ange.

Un comité de patronage, présidé par l’ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard, est chargé de la collecte des fonds. La somme totale qui doit être trouvée en Suisse et à l’étranger pour la nouvelle construction et le logement temporaire de la Garde durant les travaux se monte à 55 millions.

 

Coronavirus

A l’occasion du Dimanche suisse des malades du 1er mars, l’Eglise a prié pour toutes les personnes souffrantes et aussi, tout particulièrement, pour les victimes du coronavirus ainsi que pour le personnel médical. Au vu de cette situation particulière, la CES appelle à ne pas céder à la panique mais à conserver son calme et à garder confiance en notre Seigneur.

Pour prévenir toute contagion, la CES recommande de s’informer régulièrement des prescriptions des autorités civiles. Les responsables locaux sont tenus de respecter ces prescriptions et de prendre des décisions en conséquence selon la situation. Les participantes et participants à des manifestations sont, eux aussi, tenus de se protéger et de protéger leur environnement et de rester à la maison en cas de symptômes.

Les mesures de prudence à respecter pour les liturgies sont les suivantes :

-      Une personne qui présente des symptômes grippaux reste à la maison.

-      Les fidèles reçoivent la communion dans la main. La personne qui distribue la communion est tenue de se désinfecter les mains auparavant.

-      Dans une concélébration, la communion au sang du Christ se fait en trempant l’hostie dans le vin.

-      Le signe de la paix se fait sans serrement de mains.

-      Il peut être adéquat, dans de nombreux endroits, de vider les bénitiers.

Ces recommandations restent en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Les liturgies programmées (p.ex., premières communions, confirmations) ont lieu comme prévues.

La CES est confiante que les responsables sur place sauront prendre des décisions mesurées.

 

Commission d’experts « Abus sexuels dans le contexte ecclésial »

Mgr Charles Morerod est, depuis le début 2019, le responsable au sein de la CES pour sa commission d’experts « Abus sexuels dans le contexte ecclésial ». Il souhaite ne plus participer aux séances de la commission, au moins jusqu’à la fin des enquêtes en cours dans son diocèse, et il se récuse dès maintenant. Mgr Urban Federer le remplacera au sein de la commission durant cette période. 

 

Rencontre avec le nonce apostolique

La CES a accueilli le nonce apostolique, Mgr Thomas Edward Gullickson, ainsi que son conseiller de nonciature, Mgr José Manuel Alcaide Borreguero, pour leur traditionnelle visite.

Le nonce apostolique a confirmé à la CES la date de sa prochaine visite ad limina apostolorum : en principe, le pape François recevra les membres de la CES le 28 janvier 2021. La dernière visite ad limina remonte à 2014.

  

Nomination

Madame Dorothée Thévenaz Gygax, Action de Carême, a été élue membre de la commission Justice et Paix.

 

Messe dans la chapelle du Cénacle

Les membres de la CES ont clos leur assemblée ordinaire, le 4 mars à 11h00, par une messe à la chapelle du Cénacle, à laquelle ils ont convié les fidèles. La célébration était présidée par Mgr Alain de Raemy.

 

Genève, 4 mars 2020

 

---------------------------------

Conférence des évêques suisses
Encarnación Berger-Lobato

Responsable marketing & communication
Rue des Alpes 6, case postale 278
1701 Fribourg
Tél. +41 26 510 15 15, Portable +41 79 552 04 40
www.bischoefe.ch