SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 21.05.2019




SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 23.04.2019

«Nous transmettons la foi, nous transmettons l‘Eglise»


Santo Padre Santo Padre | 11.04.2019

Discorso del Santo Padre Francesco a conclusione dell’Incontro


Tutti i documenti

Rapport final ANAVON

SBK-CES-CVS Conferenza dei vescovi svizzeri | 23.04.2019

Rapport final ANAVON

«Nous transmettons la foi, nous transmettons l‘Eglise»

«L’Eglise catholique de Suisse en dialogue avec la jeunesse»

La Commission pour la communication et les relations publiques de la Conférence des évêques suisses a organisé pour la première fois, le 29 septembre 2018, une nouvelle plateforme de dialogue à la paroisse de la Trinité à Berne. Le colloque ANAVON, axé sur la jeunesse, a rassemblé plus de 100 jeunes, des responsables ecclésiaux et de la pastorale de la jeunesse, ainsi que des chargés de médias et de communication de toutes les régions linguistiques.

 

Préparatifs

En 2016 et 2017, la commission a traité le sujet de la « Communication de l’Eglise avec la jeunesse » lors de sessions à Hauterive et à Mariastein. En bref et en résumé, elle est arrivée au constat – après présentation détaillée par des experts et expertes de la question et après discussion approfondie – que « la jeunesse » communique par des canaux très différents et très variés, tant comme réceptrice que comme émettrice, et elle en a tiré la conclusion suivante : il ne faut lancer aucune nouvelle plateforme pour préparer et diffuser des contenus mais consolider et, éventuellement, élargir les plateformes existantes. Deuxièmement – et c’est le message principal de la commission – chaque jeune est lui-même un « communicateur » : il crée des contenus qu’il diffuse – tout comme d’autres aussi – sur ses propres canaux. La commission veut aider et encourager cette forme de communication individuelle. 

 

Objectif

 

Le but de la manifestation était de :

  • mettre en réseau les différents protagonistes
  • présenter des projets nouveaux de communication par les jeunes, susceptibles d’en inspirer d’autres
  • réfléchir dans le dialogue au sujet de la « Communication de l’espérance » comme un aspect de la transmission de la foi et de présenter des idées et/ou projets pour le mettre en œuvre.

 

Déroulement du travail

La commission a élaboré le concept de la journée en automne 2017, à l’intention de l’assemblée ordinaire de la Conférence des évêques suisses, laquelle a donné son feu vert en décembre 2017.

 

Lieu de la manifestation

La paroisse de la Trinité à Berne.

 

Comité d’organisation

Mariano Tschuor, présidence

Martin Iten, programme

Encarnación Berger-Lobato, communication et marketing

Melchior Etlin, finances

Harry Ziegler, infrastructure et catering

 

Finances

 

La manifestation a été soutenue par les institutions suivantes :

 

Mission Intérieure via la CES

   10'000.00

Gesamtkirchgemeinde Bern

   10'000.00

Missio

     5'000.00

RKZ

     5'000.00

Total                                        38'000.00

 

Réactions enregistrées

Encarnación Berger- Lobato a adressé un petit questionnaire aux participantes et participants :

39 personnes ont dit que la manifestation avait répondu à leurs attentes,

19 ont dit que non, pour

42 personnes la manifestation était une réussite partielle.

 

La commission a procédé à une analyse critique lors de sa séance du 21 novembre 2018. Les réactions enregistrées par le sondage auprès des participantes et participants ont donné les enseignements suivants pour une prochaine manifestation :

 

-        Berne s’est révélé un lieu approprié.

-        Le jour de la semaine (samedi) était également bien choisi.

-        Le programme a été estimé « varié et dense ».

-        Le public s’est déclaré impressionné par la réalisation technique des programmes. Certains l’ont trouvée « surdimensionnée ».

-        La manifestation a été un succès comme « journée d’inspiration » et a mis en réseau beaucoup de monde.

-        Il y a eu des échanges intenses sur de nouvelles formes de communication.

-        Il faut prévoir plus de temps d’interaction entre les intervenant-e-s et le public.

-        Il faut être plus attentif à l’aspect du plurilinguisme et programmer plus d’intervenants francophones et italophones.

-        La traduction simultanée doit être confiée à des professionnels formés.

-        La communication et la promotion de la manifestation en Suisse romande doivent être mieux coordonnées.

-        La commission (organe de milice) et la responsable de la communication et du marketing au secrétariat général de la CES doivent avoir plus d’aide de personnes externes pour l’organisation.

-        Les centres médiatiques des régions linguistiques doivent être motivés à temps à prendre activement part au programme. La commission regrette que les centres médiatiques n’aient pas mis à profit le réseau des jeunes pour leur travail.

 

Suite à donner

La commission a l’intention de créer un fonds de créativité pour des formes novatrices de communication ecclésiale.

La commission reste en contact avec les trois centres médiatiques régionaux pour

a)     examiner les possibilités de soutien technique aux jeunes qui veulent s’engager dans la communication ecclésiale

b)     proposer aux jeunes des journées d’initiation, des stages ou autres.

 

Conclusions

La commission adopte ce rapport le 13 février 2019 avec un grand merci à toutes celles et ceux qui y ont participé et qui y ont travaillé, ainsi qu’à la paroisse de la Trinité à Berne et à tous les sponsors.

Ce rapport est remis aux participantes et aux participants, aux sponsors et aux membres de la CES.

La commission décide de garder le label ANAVON pour d’autres manifestations sur le thème « L’Eglise en dialogue avec… ».

 

Prix catholique des médias 2018

La remise du prix catholique des médias à Beat Bieri pour son documentaire intitulé « Der Wildheuer » ainsi que la laudatio de Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire, ont été considérées comme les points d’orgue de cette journée et appréciées en conséquence. Il serait cependant bon d’examiner la possibilité de remettre plutôt le prix indépendamment d’ANAVON.

 

Mariano Tschuor

Président