@SBK-2019

Comunicato stampa | 05.12.2019

Lutter ensemble pour renouveler l’Eglise

La 326e assemblée ordinaire de la Conférence des évêques suisses (CES) s’est déroulée du 2 au 4 décembre 2019 à Lugano à la Casa Santa Birgitta.

 

En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise

Les évêques suisses ont mené une intense discussion sur le processus « En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise ». Les diverses réalités des différents diocèses et régions linguistiques représentent notamment un grand défi pour un projet au plan suisse. C’est pourquoi le processus débutera à l’échelon local, diocésain et par région linguistique. Les diocèses auront la tâche d’engager des démarches concrètes.

La volonté de parcourir ce chemin avec tous les fidèles de Suisse reste intacte. Il en va de même pour l’instauration d’un groupe de pilotage. La discussion avec la personne prévue à cet effet a confirmé que la CES elle-même a des visions différentes sur le contenu à donner et que la recherche d’une procédure commune prendra encore quelque temps. Il s’agit aussi ici de trouver une manière de se battre ensemble.

 

Observateur de la « voie synodale » allemande

Sur invitation de la conférence épiscopale d’Allemagne et du comité central des catholiques allemands, la CES envoie Mgr Alain de Raemy, membre du présidium, comme observateur aux quatre assemblées synodales qui se tiendront à Francfort au cours des deux prochaines années.

 

Pastorale et suicide assisté

De plus en plus de personnes en Suisse recourent au suicide assisté par peur de la sénilité, de la douleur ou de la solitude. C’est dans ce contexte que se pose pour l’Église catholique la question d’un accompagnement pastoral approprié envers les personnes qui envisagent un suicide assisté et qui se tournent vers la communauté ecclésiale avec la demande d’être accompagnées et de recevoir les sacrements. La CES a donc adopté à Lugano des orientations pastorales et un résumé (qui n’existent pour le moment qu’en version française ; la traduction allemande suivra la semaine prochaine). « Assister les malades n’est pas une option dans l’agir du chrétien, mais l’une des œuvres de charité que le Christ lui-même a réalisée et qu’il commande d’accomplir, afin d’imiter le Père débordant de miséricorde », constate le document. C’est précisément pour cela que le défi éthique est particulièrement grand pour les prêtres ainsi que pour les agentes et agents pastoraux dans ces situations exigeantes.

Face à la tendance actuelle à banaliser le suicide assisté, la CES constate que, dans la perspective chrétienne, un suicide transgresse trois devoirs :

-      envers soi-même, car le suicide est contraire au commandement d’amour qui enjoint à toute chrétienne et chrétien de s’aimer soi-même autant que Dieu l’aime ;

-      envers autrui car le suicide fait du tort à l’entourage et porte ainsi atteinte à la charité envers autrui ;

-      envers Dieu, car la vie humaine est un don de Dieu.

Le document adopté à Lugano ne pose aucun jugement sur les personnes mais montre, à l’aide d’exemples concrets de la pastorale, les questions qui se posent et les options d’action qui peuvent être envisagées – à l’égard des personnes qui envisagent le suicide assisté, à l’égard de leurs proches ainsi que des professionnels de la santé. Le désir d’un suicide assisté peut s’étendre sur une très longue période durant laquelle les questionnements seront très divers et que la pastorale doit aborder aussi de manière différenciée. 

L’expérience montre que l’attention humaine totale et un accompagnement palliatif professionnel et médical sont aptes à atténuer le désir de suicide de la personne concernée ou le faire disparaître.

Le document accorde une attention toute particulière à l’accompagnement pastoral des personnes lors du passage à l’acte : comme dans toutes les phases précédentes, les agents pastoraux doivent maintenir l’espérance que ce désir reste réversible. Mais ils ont le devoir de quitter physiquement la chambre du suicidaire au moment de l’acte. Quitter la pièce ne signifie cependant pas abandonner la personne. C’est à l’accompagnant pastoral de discerner l’attitude la plus appropriée à avoir entre le moment de la prise de la substance létale jusqu’au moment du décès, qui peut survenir longtemps après. Ce pourra être, par exemple, de revenir vers le mourant ou d’offrir un accompagnement pastoral aux proches.

Le suicide assisté ne doit pas devenir un service normal et reconnu socialement. Mais il faut accompagner les personnes souffrantes avec amour et charité. Car la souffrance peut ouvrir un chemin avec le Christ.

 

Elargissement de la norme pénale contre le racisme à l’orientation sexuelle

La doctrine de l’Eglise catholique se prononce sans exception contre tout appel à la haine et à la discrimination de personnes ou de groupes. Ce sera cependant aux citoyennes et aux citoyens de juger si ce principe est déjà suffisamment ancré dans la législation en vigueur ou s’il faut l’élargir.

 

Etude sur l’exploitation sexuelle dans le contexte ecclésial en Suisse

Depuis 2002, la CES, soutenue par la commission d‘experts « Abus sexuels dans le contexte ecclésial », a pris d’innombrables mesures et collecté des données. Il est cependant indispensable de pouvoir examiner le passé sans filtre afin de mieux le comprendre, si l’on veut prendre les décisions requises pour protéger désormais les mineurs et les adultes. Une telle étude est due avant tout aux victimes d’exploitation sexuelle de toute sorte. C’est pourquoi la CES a l’intention de mandater une étude scientifique indépendante sur la violence sexualisée dans les rapports de dépendance pastorale depuis 1950. Un groupe de travail lui soumettra, à cet effet, des propositions concrètes de projet.

 

Remise du Prix catholique des médias 2019

Le Prix catholique des médias 2019 a été remis le 3 décembre 2019, pour la première fois dans le cadre d’une assemblée ordinaire. La présidente du jury, Anita Capaul, et Mgr Alain de Raemy, responsable des médias, ont honoré l’autrice Susann Bosshard-Kälin et le photographe Christoph Hammer pour leur livre «Im Fahr». Dans l’éloge qu’il a prononcé, Mgr de Raemy s’est déclaré impressionné par l’authenticité des témoignages : « Dès les premiers entretiens, nous apprenons que la vie dans un couvent n’est pas un conte de fée. Les circonstances sont réelles, ce n’est pas un mur Facebook ! Les sœurs ne font pas de la pub pour elles, elles agissent pour Dieu »

Les producteurs de la série télévisée „WG der Religionen (coloc‘ des religions)“, qui ont été récompensés d’une mention spéciale, n’ont malheureusement pas pu recevoir leur distinction personnellement à Lugano, car ils étaient en tournage à l’étranger.

La CES félicite la gagnante et les gagnants de tout coeur et leur souhaite plein succès pour la suite !

 

 

Chanteuses et chanteurs à l’étoile  tessinois /du Tessin

Une délégation des chanteuses et chanteurs à l’étoile des paroisses San Nicolao à Lugano Besso et de St-Pierre et Paul à Gravesano a veillé à une distraction animée et musicale. Mgr Valerio Lazzeri a béni les 12 enfants du chœur que les évêques ont reçus à Lugano au nom des 11'000 chanteurs à l’étoile de Suisse. Avec leurs chants de l’Epiphanie, les chanteuses et chanteurs ont donné un avant-goût de la prochaine action qui débute, chaque année, traditionnellement peu avant le 6 janvier.

Les groupes de chanteurs à l’étoile participent aux 200 projets dans le monde entier, financés par le fonds de solidarité de missio « Les enfants aident les enfants ».

Avec l’action de cette année « Un arbre va grandir », ils apprennent qu’ils peuvent contribuer eux-mêmes activement à la cohabitation pacifique de personnes d’origine, de culture et de religion différentes. Ils réalisent que les enfants et les jeunes ont plus de points communs que de différences – et qu’il vaut la peine d’être ouvert et respectueux envers les autres.

 

Rencontre avec le nonce apostolique

La CES a accueilli l’archevêque, Mgr Thomas Edward Gullickson, ainsi que le conseiller de nonciature, Mgr José Manuel Alcaide Borreguero, pour la traditionnelle visite du nonce apostolique en Suisse.

 

Commandes d‘hosties

Depuis quelque temps, des maisons laïques et étrangères essayent de pénétrer le marché des hosties en Suisse en cassant les prix. La CES exprime son estime et son soutien aux communautés religieuses locales qui dépendent de la production et de la vente d’hosties pour vivre. C’est pourquoi, elle réitère sa recommandation de se procurer les hosties auprès des communautés religieuses qui se trouvent en Suisse.

 

Nominations

La CES a renouvelé dans leur fonction, pour quatre années supplémentaires, l’ensemble des membres de la commission pastorale :

-      François-Xavier Amherdt, vice-président de la commission pastorale

-      Barbara Kückelmann, vice-présidente de la commission pastorale

-      Richard Lehner, chanoine et vicaire général de la partie alémanique du diocèse de Sion

-      Jean Glasson, vicaire épiscopal de la partie francophone du diocèse de Fribourg

-      Christoph Casetti, prévôt et chargé des questions pastorales du diocèse de Coire

-      Massimo Gaia, délégué du diocèse de Lugano

-      Franz Kreissl, chef du service de la pastorale du diocèse de St-Gall

-      Karl-Anton Wohlwend, directeur national a.i. migratio

-      Rudolf Vögele, responsable de la pastorale au vicariat général de Zurich

-      Daniel Kosch, secrétaire général de la RKZ

-      Anton Kurmann SJ, procureur des missions des Jésuites suisses

-      Arnd Bünker, directeur du SPI

 

La CES a également nommé une nouvelle membre de la commission d’experts „Abus sexuels dans le contexte ecclésial“ en la personne de Me Beryl Niedermann, avocate. Elle succède au procureur Elmar Tremp qui quitte la commission à la fin 2019.

 

Messe à la chapelle de la Casa Santa Birgitta

Pour clore leur assemblée ordinaire, les membres de la CES ont convié les fidèles à une messe à la chapelle de la Casa Santa Birgitta, le 4 décembre à 11h00. La cérémonie était présidée par Mgr Felix Gmür.

 

Lugano, 5 décembre 2019

  

Conférence des évêques suisses
Encarnación Berger-Lobato

Responsable Marketing & Communication
Rue des Alpes 6, Case postale 278
1701 Fribourg
Tél. +41 26 510 15 15, Portable +41 79 552 04 40
www.bischoefe.ch